La guerre perdue contre la drogue par Jean-François Boyer

La guerre perdue contre la drogue

Titre de livre: La guerre perdue contre la drogue

Éditeur: La Découverte

Auteur: Jean-François Boyer


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: La guerre perdue contre la drogue.pdf - 44,749 KB/Sec

Mirror [#1]: La guerre perdue contre la drogue.pdf - 38,777 KB/Sec

Mirror [#2]: La guerre perdue contre la drogue.pdf - 39,717 KB/Sec

Jean-François Boyer avec La guerre perdue contre la drogue

Livres connexes

Des révélations spectaculaires sur la manière dont les " narcos " ont réussi à infiltrer l'État mexicain. De Santiago à Tokyo, en passant par Bogota, Mexico, New York, Paris et Moscou, un voyage étonnant, fruit d'une quinzaine d'années d'enquêtes, qui remet en question vingt ans de stratégies erronées.
(Cette édition numérique reprend, à l'identique, l'édition originale de 2001.)





Malgré les coups portés aux " cartels " colombiens, jamais les drogues latinoaméricaines - cocaïne, héroïne, drogues de synthèse - n'ont envahi aussi massivement les marchés européens et nord-américains : la " guerre contre les drogues " lancée par Washington est en passe d'être perdue. Les mafias locales se sont réorganisées, d'autres (mexicaines, chiliennes, nigérianes et dominicaines...) sont apparues, les gangs et les mafias du Nord jouent désormais un rôle crucial dans l'importation et la distribution des stupéfiants. Et des milliards de dollars " blanchis " ont rendu les systèmes bancaires européen et américain " narcodépendants ". Ce sont les coulisses méconnues de ce nouvel univers de la drogue que le lecteur découvrira dans ce livre : comment les " narcos " colombiens et mexicains ont acheté des jets commerciaux pour transporter des centaines de tonnes de drogue ; comment les gangs nord-américains ont contrôlé le narcotrafic aux États-Unis ; comment les héritiers d'Escobar maintiennent des comptes au Liechtenstein ; comment une grande banque américaine a fermé les yeux sur des transferts douteux ; comment la mafia marseillaise a ouvert de nouvelles routes d'importation en Europe... Et l'auteur apporte des révélations spectaculaires sur la manière dont les " narcos " ont réussi à infiltrer l'État mexicain. De Santiago à Tokyo, en passant par Bogota, Mexico, New York, Paris et Moscou, un voyage étonnant, fruit d'une quinzaine d'années d'enquêtes, qui remet en question vingt ans de stratégies erronées.